Point du 21 mai 2016

Le mardi c’est sod… c’est permis.

La vraie vie m’a imposé une pause d’écriture. En première ligne le web-livre qui s’est retrouvé freezé (nan, ne pensez pas à Schwarzy). OK. Puis c’est tout… en ce moment, ça n’écrit pas beaucoup. Mais ça lit toujours, en cela je remercie la ligne de RER A qui est d’une fiabilité un peu meilleure que ses consoeurs. Donc, qu’ai-je lu dans mon wagon ?

9782213701295-001-x_0_1Ce truc est juste horrible. Et touchant. J’avais vu le statut Facebook passer et je me demandais comment mec avait pu étaler/raconter les jours qui ont suivi et j’ai pris une grosse claque. C’est à la fois prenant, sensible et pudique. Bref un truc à lire (âme sensible attention, les larmes abiment l’encre et la qualité de la page, préférez le format électronique, en entourant la liseuse avec un plastique, on sait jamais, parce qu’en fait Claude François testait la première Kindle… enfin faites gaffe quoi).

Ensuite un roman énorme de Pierre Lemaitre. jpg_au_revoir_la-haut
Ce livre, c’est un peu la démonstration de ce qu’une oeuvre ciné ou télé ne peut pas faire : une narration lente, qui s’étale sur la durée. La temporalité est très importante et même si les rebondissements ne sont pas digne d’un GOT ou d’un épisode de Scorpion (mein Gott quelle série !), on finit par s’attacher aux personnages, à leurs aventures et on attend le dénouement avec une certaine excitation (intellectuelle hein).

product_9782070145485_195x320Pour finir un truc qui comme son nom ne l’indique pas, n’est pas brillant 🙂
Mais rigolo.
Pour le moment je n’en parle pas trop, je vais le digérer.

pietr-le-letton---maigret-1520032Ah et pour finir, un auteur dont on a tous entendu parler, mais qu’on a rarement lu, parce qu’on en avait tellement entendu parler qu’on a l’impression de l’avoir lu. Oui, cette phrase est étrange, mais la phrase on s’en fout, l’important c’est l’oiseau.
– Il retourne au village !
– L’oiseau aussi on s’en fout, suivez la rivière.
Bref, Simenon c’est une recherche précise, un style efficace comme la mort, une mise en scène sobre, qui va à l’essentiel, bref c’est un modèle à lire.

La suite niveau actu… J’ai fait un tour à Saint Maur en Poche, un salon que je vous recommande. On y rencontre des auteurs, des livres, des pintes ambrée artisanales, des burger (tout ça dans le désordre mais pas en même temps). Si vous ne connaissez pas, foncez le découvrir l’année prochaine.

J’ai repris les mangas avec la série Psycho-pass. Une série rigolote mais qui souffre un peu de son format court. La réalisation est dupa-impeccable (je crois que le studio a fait les Stand Alone Complex, du coup forcément : SF, enquête, transhumanisme, tous les thèmes que je kiffe).

Voilà, j’ai fini.
Vous pouvez reprendre votre activité salariée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *