Frankenstein ou le Prométhée moderne – Mary Shelley

Après pas moins de 35 adaptations cinématographiques en un siècle, la curiosité peut pousser à se jeter dans l’œuvre originelle : Frankenstein de Mary Shelley.

Tout le monde se fout du sous-titre : « Le Prométhée moderne ». Et pourtant, ça doit bien avoir une importance non ? Et bien oui, suivez le guide : Article Wikipedia. On en conclut que le héros est le scientifique qui joue à Dieu, et pas sa créature. Whooo, grosse claque : Je pensais que Frankenstein, c’était le nom du monstre et que du coup, c’était un anti héros sombre, violent et mort vivant…

Et bien non. Frankenstein, c’est le nom du savant, même si au fond, ça lui aurait bien allé ce nom au monstre. En fait, le monstre n’a pas de nom. Un oubli sans doute.

Ce livre est raconté d’une manière… passéiste. C’est pas tant les tournures de phrases mais plutôt les introspections lentes et répétitives qui aujourd’hui ne sont plus fashion ; exemple : « j’étais pétrifié d’effroi face à la créature démoniaque pétrifiante dont le visage de démon exprimait une haine démoniaque qui glaçait d’effroi ma pétrification glaciale ». Faut aimer. Ou être vieux (les vieux aiment bien les livres comme ça, ça leur permet de s’endormir et de reprendre la lecture, sans trop avoir perdu le fil).

Ce livre m’a permis de réapprendre à lire en diagonale. Des années que je ne l’avais pas fait. Grâce à ces répétitions, rien de plus facile que de se contenter des débuts de chapitres, pour foncer tête baisser dans l’histoire, sans en perdre une miette. Je sais, lire comme ça, c’est mal. Ca n’est réservé qu’aux journalistes littéraires, type Pivot, qui se tortorait 80 romans par semaines (ou par jour, je ne sais plus, mais lui, c’était un mutant…).

Pour l’histoire, je n’en dirais rien. C’est le concept ici. Achetez le, lisez-le en long ou en diag, bref démerdez-vous. Mais n’oubliez pas que remonter à l’œuvre originelle, c’est bien. Ca permet de devenir plus intelligent, et de ne pas comprendre où les scénaristes des films sont allés chercher toutes ces histoires… Mais surtout, ça vous précise que Frankenstein, C’EST LE NOM DU SCIENTIFIQUE !!! PUISQU’ON VOUS LE DIT !!!

Pour en savoir plus : Artipedia Frankenstein

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.