American Express – James Salter

C’est rare, mais il existe des livres qui n’ont ni trame, ni personnage principal. Un peu comme Zombies de Bret, ce livre est construit sur une série de chapitre nous narrant des scènettes où différents personnages vivent… leur vie.

Pour que ça marche, il faut un certain talent narratif, et des scènes ou des personnages bien choisis. C’est donc un défi difficile, plutôt casse-gueule, qu’il faut réserver aux plus grands écrivains.

James Salter est un bon écrivain, d’après la Grande Librairie (ce qui est possible, bien que je ne le connaisse pas) et malgré tout, son livre ne m’a pas convaincu.

Qu’en reste-t-il ?

Pas grand chose en fait : les personnages et les scènes ne m’ont pas exalté. Toutefois, l’exercice a le mérite d’avoir été relevé.

Je le conseillerai donc aux écrivains en herbe qui cherchent à comprendre ce qu’il faut dans un livre. Pour les autres, lisez ses autres livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.