Les petits – Christine Angot

Ce livre est une autofiction. Autofiction ; qu’est-ce que ça signifie grand père castor ? Et bien mon petit, cela signifie que Christine pompe dans sa vie et dans la vie de ces copains pour écrire ses livres. Certains diront que c’est mal, d’autres que c’est légitime, moi ça ne me dérange pas (d’autant que je m’inspire souvent de mes proches, vu que je n’ai pas le temps matériel pour faire de véritables recherches).Le truc, c’est qu’il faut connaître des gens à qui il arrive des trucs sympa, ou qui sont terriblement étonnant pour que leur histoire captive (ce qui n’est pas mon cas ;)).

Ceci étant dit, de quoi ça parle ? D’une rupture d’un couple qui a eu plusieurs enfants. L’originalité tient au fait que cette fois, c’est la femme qui a le mauvais rôle. Car oui, disons le tout net, une femme peut être un monstre d’égoïsme, de nombrilisme, elle peut utiliser ses enfants pour faire souffrir son ex conjoint, et recourir aux tribunaux pour enliser la situation. Les plus malheureux dans tout cela : l’ex conjoint et les enfants. Mais qu’importe, puisqu’elle tient sa vengeance.

La difficulté de lecture vient de son style très haché. Des phrases très courtes, nominales, balbutiantes, répétitives. C’est un bon exercice de style à découvrir, que l’on adhère ou pas.

L’originalité vient du fait que le personnage n’apparait qu’au milieu du roman, avec un « je » étonnant. On se surprend à relire la phrase pour être sûr d’être sûr.

Autre point étonnant, la ponctuation qui se veut « jeune », inspirée par la bande dessinée, avec des « !?! » ou « !!! » ou « ?!! ». J’aime bien ce côté joueur. Ca secoue un peu le mammouth.

Faut-il le lire ? Par curiosité je dirai oui. Sinon, n’en attendez pas grand chose : c’est trop court pour faire une bonne démonstration et le style plombe un peu la narration. A trop haché, on fait de la soupe.

Allez, bonne lecture.

Ps : je n’ai pas parlé du débat autour de ce livre exprès. Ce n’est pas la propos de ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.