Ai-je le droit d’écrire ?

Les auteurs en devenir ne se posent jamais la question, et pourtant, avant de massacrer la grammaire, de violer les champs lexicaux, d’exploser la narration comme un expandable en rûte, il peut s’avérer utile de se questionner sur la chose : ai-je le droit d’écrire ? Bien sûr, on ne parle pas ici d’écrire sur un chèque ni d’envoyer une carte de bons vœux à votre grand maman dont vous attendez l’héritage avec impatience ; ni de savoir si l’on a le droit d’écrire au stylo plutôt qu’au clavier, non, il s’agit de savoir si TU es COMPÉTENT en la matière.

avant a)
Tout le monde a rédigé des compositions, ou des petits textes lors des cours de français pour sa maîtresse jeune et jolie. Ou raconter ses vacances en primaire. Ou expliquer sur une petite fiche de début d’année le métier qu’on souhaiterait faire.
C’est le niveau 0.
Vous n’avez aucun point en écriture.
Vous n’avez aucun droit d’écrire.
La guilde des écrivains te surveille et dès la première ligne tapée sous Word, ou un autre traitement de texte, elle recevra une alerte mail. Tu auras des ennuis.
De gros ennuis.
Le dernier qui a fait ça s’appelait Téophile Renard. Tu te souviens de lui ?
Non hein.
Efficace la guilde…
Donc, pour obtenir ce droit ultime, il va falloir monter en point de compétence.
Suit le guide :

a) La théorie du passager clandestin.
Tout d’abord il existe des personnes qui, comme toi, au fond du gouffre, ayant connu une enfance difficile, cherchent à devenir écrivain. Tu les reconnaitras. Ils parlent vite, s’enflamment sur un détail de film, ils lisent beaucoup, ils prennent des notes, ils sont là, sans jamais vraiment l’être, ils te parleront de personnes qui n’existent pas, d’évènements qui n’ont pas eu lieu, avec un sérieux digne de JP Pernault.
Tu peux utiliser ces gars !
Tu dois utiliser ces gars !
Ils te reliront, te conseilleront, te feront avancer, ou pas, mais ils feront tout ça gratuitement. Pourquoi ? Parce que ces couillons imaginent leur passion comme une lutte des classes. Ils se considèrent comme appartenant à un mode où l’entraide est de mise.
Profites-en !
Il va de soit qu’une fois ta carrière lancée, tu les abandonneras comme il se doit.
Compétence écriture +2

b) CSI
Il existe des forums, ou des sites, où des lecteurs et des auteurs peuvent te relire. Souvent, ils le font pour rien. Ou presque. On peut te demander de relire d’autres gars. En soit, ce n’est pas une perte de temps, sauf que tu n’es pas là pour sauver le monde : tu es là pour faire aboutir ton roman et donc, pour bosser dessus. Relire les autres, c’est autant de temps en moins à passer sur tes écrits. Ne l’oublie pas.
D’autant que tu pourrais t’y faire des amis. Ne tombe pas dans ce piège : un auteur n’a pas d’amis. Il n’a que des collaborateurs. Même sa vie de couple, ses enfants, tous ses proches ne sont que des relecteurs en puissance.
Ses sites regorgent de personnes talentueuses. Certaines ayant percées. D’autres pas encore.
Profites-en !
Là encore, une fois ta carrière lancée, laisses-les tous tomber. Tu devras chercher du côté des auteurs plus riches et plus publiés pour progresser encore.
Compétence écriture +4

c) Le coach !
Tu t’es laissé allé depuis que tu écris. Toutes ces heures assis derrière un bureau, à grignoter, à te sur-caéféiner, à te ronger les ongles, à ne faire bouger que tes doigts, tu as pris du poids, des poils, tu te sens vil, un peu sale et tu aimerais y remédier, tout en pondant le meilleur texte que tu n’aies jamais rédigé. Ta solution, petit gros du fond de la classe, c’est le coach !
Développé-couché-brainstorm, écriture en elliptique, biceps avec clavier lesté etc, il t’apprendra ses techniques de narration tout en faisant travailler ce corps que tu maltraites.
Le coach est personnel. Il est privé. Il est tenu au secret. Il te relira, te corrigera, te donnera des axes de corrections. Mais lui, il est payant. Obligé pour cet Apolon aux muscles huileux, épilés et au regard de braise, surtout quand il se penche dans les douches collectives et que… Je… m’égare. Pardon.
Donc un professionnel pour soi, c’est quand même la classe.
D’autant que certains délivrent des certifications. Toujours utiles lorsqu’on rencontre un éditeur (j’ai fait le programme -60 kilos avec le coach d’Olivier Adam !!!).
Compétence en écriture +6

d) La fac.
Et oui. Tu as bien lu, la fac.
Dans les pays anglo-saxons, on considère moins le diplôme que les compétences. Pour autant, il existe beaucoup d’université qui apprennent les préceptes des script doctor, qui proposent des iut en roman-policierologie, des master sf, voire des bac pro en fantasy. Ces formations ont plusieurs avantages :
– elles enrichissent l’université (vu le nombre de gars qui s’y inscrivent),
– elles diminuent le nombre de chômeurs (un étudiant n’est pas un chômeur officiel, et les stats étatiques leur en sont reconnaissant),
– ça donne à manger à des auteurs de seconde zone qui jouent aux profs.
Que demander de plus ? Ah si, vous en sortez avec un jolie diplôme à accrocher au mur.
Vous vous dites : « ouais ouais, aux US, c’est sûr, mais au pays de la betterave, que dalle ! ». Et bien non, jeune fan de la baguette et des 2CV, en France, on s’y met !
http://www.slate.fr/culture/63903/apprendre-devenir-ecrivain-ecriture-creative
http://www.univ-lehavre.fr/ulh_services/IMG/pdf/M1_LETTRES_ET_CREATION_LITT-2.pdf
D’après les rumeurs, Paris 8 s’y mettrait bientôt. Mais si, P8, la fac où on apprend le tag à la bombe.
Bref, avec le diplôme en poche, plus d’excuse.
Et là, je t’assure que les éditeurs la ramènent pas.
Et même que tu peux postuler au pôle emploi aux annonces d’auteurs. Ça pète en période de crise !
On peut même imaginer que, comme tout auteur, tu puisses te biclasser. Pompier/Auteur. Plombier/Auteur. etc.
Compétence en écriture +8

Arrivé à ce stade, tu as tous les outils en main pour devenir compétent en écriture. Note bien qu’à partir de 10 points, tu pourras solliciter les éditeurs. A partir de 20, tes tapuscrits seront automatiquement validés. Pratique hein ?
Tu te demandes si les autres auteurs ont fait ça ? Oui. Tous. Mais ils ne l’avouent jamais. Imagine la tête de Marc Levy si tu lui piques son coach ? Ou celle de Nothomb si tu suis le même cursus qu’elle ?
Non, tout ceci est secret.
Tout ceci ne doit pas être répété.
D’ailleurs, une fois que tu l’auras lu, tout s’effacera grâce au module wordpress erase-all.
Et tout s’effacera de ta mémoire grâce à ma certification writing-mentalist.
Inspire,
Expire,
Inspire,
Expire,
Inspire,
Expire,
tu te vois sur une plage recouverte de jeunes camionneurs musclés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.