Patients – Grand Corps Malade

gcm2090, en banlieue parisienne.
– Le circuit temporel est branché. Vous allez pouvoir y aller.
– Comme dans le film ? demande Pierre-Raphael.
– Comme dans le film. Faut juste que vous montiez à 88 miles à l’heure et vous serez propulsé à la bonne date.
– Comment saurais-je que j’ai atteins les 88 miles avec un compteur en kilomètre/heure ?
– Grâce aux arcs électriques.
– Naturellement.
Pierre-Raphael sert la main de l’ingénieur temporel avant de grimper dans la clio 1.
– Sus au rap !
Depuis 10 ans maintenant, la société des bonnes mœurs envoie dans le passé des « rectificateurs ». Leur objectif est simple : empêcher que les musiques non-officielles, et leurs courants artistiques associés, émergent. Ils se rendent donc au moment M, à l’instant T, et modifient le passé pour que seule demeure la musique du Parti.
Grâce à eux, Rockin Squat est agrégé en économie, Il enseigne à Assas, Akhenaton possède tous les casinos de Marseille, Booba orthophoniste, Joey Starr chanteur d’opéra.
C’est une lourde tâche. D’une importance capitale. Aussi, pour sa première mission, Pierre-Raphael est tendu. Il doit s’occuper de Grand Corps Malade. Un des pionniers du Slam. Un chansonnier du mal. Un de ces déclencheurs de vocation malfaisante.
Pierre-Raphael a lu son dossier. Tout est parti d’un accident. Un plongeon mal calculé. Une destinée brisée : il aurait dû devenir un basketteur de premier ordre.
Pierre-Raphael voit les arcs, il accélère, un flash.
16 Juillet 1997.
Le nom du camping est conforme. Pierre-Raphael sort de la clio et traverse les emplacements des campeurs. Il marche vers la piscine. GCM, qui s’appelle encore Fabien, est là. Il chahute avec des jeunes.
Pierre-Raphael fonce.
– FABIEN ! crie-t-il.
L’animateur ne l’entends pas.
Pierre-Raphael court. Il passe les grilles de la piscine.
– FABIEN !
Il n’en peut plus. Il fonce le long de l’eau chlorée.
Le jeune animateur saute dans la piscine. Un plongeon mal-maitrisé.
Pierre-Raphael saute à son tour. Il l’attrape, l’enserre et amortit sa chute.

2090, en banlieue parisienne.
-Doc ? Pas de news de Pierre-Raphael ?
– Non.
– Avez-vous vu l’almanach de 2004 ? Fabien est le meilleur marqueur de la LFB.
– J’ai vu. Je ne sais pas ce qui lui est arrivé, mais Pierre-Raphael a accompli sa mission.
– Hum. Un chanteur / auteur en moins. Qui est le prochain ?
– Driver. Ses chansons sont une insulte au Parti.
– Et vous avez quelqu’un pour la réaliser ?
– Nous aurons toujours quelqu’un. Toujours.

Données techniques :

Faut-il le lire ?
Putain que oui !
GCM possède un style qui possède une voix qui possède un style qui possède une voix. Je vous invite à le lire sans retenu. J’ai été touché à la fois par sa pudeur et par la sincérité des rapports qu’il décrit (rein de dégueu… enfin si, mais pas dans le sens où vous l’entendez, petits saligots). Si vous voulez une leçon d’humanité, jetez-vous sur ce livre.
Par contre, si vous avez trop kiffé le dernier Flaubert, passez votre chemin, vous le trouverez trop léger.
Autre point sympa : il n’a pas fait son Tolkien, comprenez qu’il n’a pas recyclé dans son bouquin des morceaux de chansons. Et il a même inséré deux blagues (si mes souvenirs sont bons) qui sont à la fois drôles et à la fois une marque d’auto-dérision incroyable.

Résumé :
Il y a une quinzaine d’années, en chahutant avec des amis, le jeune Fabien, pas encore vingt ans, fait un plongeon dans une piscine. Il heurte le fond du bassin, dont l’eau n’est pas assez profonde, et se déplace les vertèbres. Bien qu’on lui annonce qu’il restera probablement paralysé à vie, il retrouve peu à peu l’usage de ses jambes après une année de rééducation.

Ps : malgré mes demandes, il n’a pas été possible de l’interviewer. Gageons qu’un jour, ce sera possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.