La neige tombait sur les cèdres – David Guterson

Derrière ce titre très « film français » se cache un livre… Un livre. Et c’est déjà pas mal.

Première remarque, beaucoup de gens l’ont lu et l’ont aimé. Seconde remarque, il a eu du mal à être édité. Je me suis donc dit : « Ha ha ! Encore une pépite que les comités de lecture ont loupé ! ». Etant donc officiellement dans un comité de lecture, je me suis intéressé au texte en me disant : « Et si je recevais ça, qu’en ferai-je ? Serais-je meilleur que ceux qui l’ont méjugé ? Ai-je des yeux bioniques … Lire la suite

99 francs – Frédéric Beigbeder

Lire Beigbeder, c’est rire un peu. Mais juste un peu : le cynisme est rigolo, les prises de conscience un peu moins, les exagérations… sont drôles pourvus que vous ayez le même humour. Puis, si vous vous attardez sur le style, ça ne vous fait plus rire du tout.

Pitch : « Octave, concepteur-rédacteur, crache dans la soupe pour se faire licencier. Mais les provocations en tous genres ne vont pas suffire. » Je passe le résumé, ce roman ne raconte pas vraiment une histoire linéaire, mais plus une personne, son état d’esprit, son dégoût et son envie d’autre chose.… Lire la suite

La maison Tellier – Guy de Maupassant

(Oula, la vignette ci-contre est pitoyable… En même temps, qui nous oblige à toujours illustrer nos propos ? Personne ! Alors, pleurons du sang en essayant d’entrevoir cette couverture…).

<vie intime> Je participe à beaucoup d’appels à texte. J’écris donc de nombreuses nouvelles. Le nombre de caractères est figé, le sujet est imposé, le texte est toujours de qualité. Mais même lorsque l’on est un bon auteur, après différents tests de style, de narration et d’histoires tapées, il arrive que le doute survienne. Dans ce cas, j’attrape un classique, et j’observe sa construction, sa narration, l’attention que l’auteur a mis … Lire la suite

Délit 2 faciès – Eric Nieudan

C’est rare, mais certains mags incluent des nouvelles originales, des nouvelles d’auteurs français, que l’on peut découvrir, que l’on doit découvrir. Aujourd’hui, c’est celle d’Eric Nieudan, un auteur talentueux, récompensé il y a peu par le prix Alain le Bussy lors de la 38e convention française de science fiction.

Cette nouvelle, « Délit 2 faciès » est une mise en scène intelligente de ce que pourrait être notre futur, un futur sur-informé, sur-connecté, sur-surveillé, en un mot, un futur assez détestable, qui tire son origine dans notre quotidien. Il ne s’agit pas d’un lointain futur, plutôt d’une anticipation, d’un futur … Lire la suite

Mini-jdr ou mon annexe improbable dans mon dernier roman

J’écris un roman sur un rôliste. Pour être honnête, le personnage n’est pas que rôliste, mais c’est un élément important de sa vie.

Le sujet est casse gueule, mais comme en ce moment les geeks ont le vent en poupe, et qu’à ma connaissance, peu ou pas de roman n’aborde le sujet, je me suis dit, bingo ! On fonce !

Comme tout œuvre abordant un tel sujet, le héros ne propose qu’un angle de ce qu’est le jeu de rôle : ce n’est qu’un point  de vue, son point de vue. Le roman ne cherche pas à présenter tous … Lire la suite

La planète des singes – Pierre Boulle

Dans la série : lisons le livre originel d’une histoire, je me suis attaqué à « La planète des singes » ! Pourquoi ? Simplement parce que le dernier film, celui expliquant le pourquoi et le comment, m’a plu au point que je me demande ce que le livre racontait. Ni une, ni deux, je me suis procuré un vieil ouvrage et je l’ai lu.

Pour ceux qui auraient loupé un tel monument, de quoi ça parle ?

« En l’an 2500, le professeur Antelle, Arthur Levain et Ulysse Mérou quittent la Terre. Ils s’embarquent sur leur vaisseau cosmique, direction … Lire la suite

Real TV – Hieronymus Donnovan

Comme le dit un ami auteur : « il faut lire ses contemporains », car oui, Maupassant c’est sympa, mais ça fait un moment qu’il est mort, et que des gens écrivent depuis.

Aujourd’hui, je parle de mon premier livre virtuel lu, celui d’un auteur en devenir, un livre à la fois historique et fantastique : Real TV.

Ca parle de : « 1993, l’époque où l’Amérique fascine, où un certain Tarantino commence à faire parler de lui, où les ados matent les Vendredi 13 et où le marché des consoles de jeux explose. C’est aussi le moment où, à … Lire la suite

Une veuve de papier – John Irving

Au rayon des auteurs américains à succès, John Irving est une figure emblématique. Son thème de prédilection, les cougars, donnent à ses romans un coté original auquel il faut se frotter (imaginer un quarantenaire avec une mamie de soixante seize ans, faut y aller). Ni une, ni deux, je me suis plongé dedans.

Pitch : « Dans ce roman, John Irving mêle plusieurs histoires d’amours, croise les personnages qui gravitent autour de celui de Marion Cole, femme splendide et triste, rongée par la douleur d’avoir perdu ses deux fils dans un accident de voiture. « 

Je le fais court car … Lire la suite

Tom petit Tom Tout petit homme Tom – Barbara Constantine

Les livres peuvent raconter des histoires prenantes, nous faire rencontrer des personnages fabuleux ou nous faire découvrir des styles qui sortent de l’ordinaire… et parfois, ils peuvent nous apporter rien de tout cela. Cette fois, il est question de sentiment, de sensibilité.

L’histoire est assez courte et prévisible. Les personnages ne sont pas franchement creusés. Le style se veut simple et efficace (ce qui n’est pas toujours facile). Pourtant, on peut parler de beau livre. Pourquoi ? Parce qu’il nous touche.

Pitch : « Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobile home avec Joss, sa mère. Comme … Lire la suite

Six pieds sous terre – Ray French

La littérature anglo-saxonne aime s’attaquer aux phénomènes de société. Elle s’en empare, les romance et nous les présente sous un nouveau jour : critique et ludique. Ce n’est pas facile à faire, c’est même plutôt casse tronche : rien n’est plus facile que de s’indigner (comme disait Hessel), de vouloir partager son indignement et d’écrire un roman ennuyeux, creux, aux personnages transparents, autrement dit, de rédiger un manifeste romancé et loupé.

Ray French s’est donc essayé à l’exercice, avec un certain talent. Commençons par le « de quoi ça parle ? ».

De quoi ça parle ?

Dixit mon sponsor … Lire la suite