Le début d’un roman ou comment devenir dépressif

Une fois l’histoire trouvée, le plan établi, le français appris, des papiers et un stylos volés, vous êtes prêts pour commencer à écrire. Mais voilà, comment commence-t-on un roman ? Qu’est-ce qu’il faut mettre ? Ne pas mettre ?

Le début est déterminant !
Un lecteur d’un comité d’une maison d’édition se fait un avis des les premières pages, avis qui se confirme dès les trois premiers chapitres. Il faut donc le soigner, le lire, le relire, jusqu’à le connaitre par cœur, jusqu’à en avoir les yeux qui saignent. Donc : AUCUNE faute d’orthographe, AUCUNE approximation, AUCUNE méprise de vocabulaire. … Lire la suite

Combien de pages comporte un roman ?

Dans les articles précédents nous avons vu qu’il fallait construire une histoire. L’apprenti écrivain passionné et plein de rêve que vous êtes doit maintenant posséder le plan de l’œuvre qu’il souhaite écrire. Etapes, rebondissements, deus ex machina, tout est prévu. Fort bien.
Passons maintenant au point crucial de la rédaction : combien de page pour ce roman.

A l’heure actuelle, il existe deux grandes tendances, que nous allons simplifier volontairement pour éclairer ce point particulier : il y a les américains, et nous (les français).

La méthode anglo-américaine :

Lorsque vous observez les roman de littérature imaginaire actuelle, vous … Lire la suite

Mais au fait, c’est quoi une histoire ?

Dans l’article précédent il a été question de la manière de planifier son texte. Poursuivons donc notre plongée dans le monde de la narration avec aujourd’hui la question de l’histoire en tant que telle.

Ecrire, c’est raconter une histoire. Disons le tout de suite : oubliez la volonté d’être originale ! Depuis que l’homme écrit, il n’a eu de cesse de réécrire les mêmes histoires, histoires elles-même venant d’une tradition orale remontant à l’âge de pierre, tradition orale remontant elle-même à la première invasion extraterrestre qui a vu l’apparition du genre humain. Contentez-vous de bien raconter une bonne histoire. Ce … Lire la suite

Construire une histoire c’est d’abord choisir son camp !

Un manuscrit, à priori, se compose de lettres qui forment des mots, qui forment des phrases, qui forment des paragraphes, qui forment des chapitres, qui forment un livre, qui lui même raconte une histoire. L’important est donc l’histoire ! Encore que, les petits caractères le sont également puisque sans eux, pas d’histoire…

Un auteur avant d’écrire s’interroge donc sur le : « Quelle histoire vais-je raconter ». Cette question est d’utilité publique : trop de manuscrits aux histoires plates, voire imbéciles arrivent en comité de lecture. Pour rappel : une histoire  c’est une intrigue, des personnages, des lieux, des rebondissements, … Lire la suite