La France orange mécanique – Laurent Obertone

La France, 2054. Après avoir connu des dizaines d’années de chaos, de meurtres, de viols et d’agressions en tous genres, un nouvel état est né. Les statistiques parlaient d’elles-mêmes : en renforçant les lois, nous nous sommes aperçus que la majorité de la population était constitué de délinquants ; résultat, nous avons inversé la logique : fini la lenteur des tribunaux, l’inefficacité des policiers, les lieux d’incarcération, désormais, la France est une prison généralisée, à l’intérieur de laquelle sont cachés des centres de liberté, pour la poignée de citoyens modèles.
J’ai entendu parler de ces centres, je les cherche, pour … Lire la suite

L’écrivain que j’aimais – Sacha Joncour

Tony venait de jeter Marco dans le lac. Le bloc de béton auquel il était attaché l’entrainait vers le fond, mais Marco s’en foutait. Il était déjà mort.
Tony s’alluma une clope, regardant les ondes laissées à la surface de l’eau par le plouf lourd et maladroit du cadavre. Il aspira une grande bouffée de fumé, avant d’apercevoir de l’autre côté de la rive Lee, qui venait de jeter Vuh à la baille.
Tony fit signe à Lee. Lee lui répondit.
– C’est le jour des encombrants, s’amusa Lee.
Tony en rigola de bon coeur.
– Rien de tel qu’un … Lire la suite

Au secours ! Un ours est en train de me manger ! – Mykle Hansen

Mykle (prononcé micle), est comme un vieux tonton qu’on aurait retrouvé au repas de Noel. Ce bon vieux tonton qui met l’ambiance depuis qu’on est enfant, qui fait rire tout le monde, mais qui, ô vieillesse ennemie, est devenu de moins en moins drôle au fur et à mesure que sa gâtitude s’est amplifiée. Du coup, lorsqu’il a commencé à raconter sa blaguounette, tout le monde s’est banané en se souvenant des temps anciens où, par Crom, il était si berzerkement drôle.
– Alors c’est l’histoire d’un mec qu’est coincé sous son 4×4…
Et sérieux au début, c’est drôle. Tain, … Lire la suite

Zone 1 – Colson Whitehead

######## Parental Advisory : Singing and Dumb Content (très content d’ailleurs) ########

Une fois n’est pas coutume, j’ai demandé de l’aide à un collègue chanteur. Alors, le collectif métissé étant pris par leur tournée internationale, je me suis tourné (X2) vers le maitre Gims du pauvre, le rappeur électro pop dance, enfin, je vais demander à @pvnova de me qualifier son style plus précisément, parce qu’avec tous ces courants musicaux improbables inventés depuis 1990 par cette usine à fromage qu’est Skyrock, je suis complètement paumé… Donc je disais, aujourd’hui, pour parler de Whitehead (qui n’est pas un redneck, si si), … Lire la suite

Grand patron, fils d’ouvrier – Jules Naudet

Rappel, j’ai découvert le projet Raconterlavie avec mon papi castor. Cette découverte excita mes papilles d’ex universitaire/citoyen/auteur (rayer les mentions inutiles). Je passai donc un certain temps à le soutenir virtuellement (ouais, je ne suis pas Jean François C, je ne peux pas leur filer des millions pour poursuivre leur oeuvres, même si je les aime bien), et je lus plusieurs témoignages sur le site, touchants, incarnant une certaine tranche de réalité, s’agrégeant tous pour donner… pour donner quoi d’ailleurs ?

Première hypothèse, ce projet est un complot d’historiens contemporénéistes qui cherchent à accumuler de nouvelles archives, fautes d’avoir de … Lire la suite

Days of future past – Stan Lee

Le téléphone sonna :
– Well, ianian ?
– Ouep.
– It’s Stan. What are u doing now ?
– Stan ?
– Lee !
– le père de Bruce ?
– Ha ha ! Fun like every time !
– Tu parles anglais comme une vache ukrainienne presque russe.
– I know… en vérité, je suis français. J’ai fui pendant la guerre, et du coup, je me suis inventé une vie…
– D’où ton nom foireux ?
– Certes. En vérité je me nomme Stanislas Livonevitch. D’où Stan Lee.
– Mais c’est con parce que du coup, on t’imagine … Lire la suite

Vertige – Franck Thilliez

Mes premiers pas en tant que scénariste, ENFIN !

Ça faisait un moment que des copains me disaient : « tourne tes chroniques bordel ! » (et non tourne dans un bordel, non mais !), ouais, mes potes parlent franchement mal. C’est l’une des raisons qui me fait ne plus les voir : je veux devenir un artiste respectable, et on ne respecte pas souvent les chartiers…

Bref, j’ai écrit le bouzin, pi j’ai contacté un ou deux mecs de l’équipe de Descraques, qui ont refusé, alors je me suis rabattu sur ma grand mère aveugle, et ma soeur… camionneuse.… Lire la suite

La boite de Schrodinger Exp 1 – Michael Roch

Toc toc toc
– Tiens, marrant, trois coups contre ma porte !
Toc toc toc
– Ouais, deux fois trois coups contre ma porte, ça le fait moins.
<pause>
Oui, éminent et cultivé lecture, tu viens de supposer que je parlais seul chez moi, et c’est VRAI !
N’y voit aucune marque de folie, ni de schizophrénie, c’est juste que je pense tout haut. Ce qui en soit… est très saint hein…
</pause>
Recadrons le truc sinon personne ne va comprendre. Lundi de pâques, les cloches ont été remplacées par un lapin, le lapin de pâque, un cousin serial killer … Lire la suite

Ce qui ne peut se dire – Virginie Lou-Nony

– Nooooooooooooooooooooooo…
Kom Pen, le coréen le plus costaud de sa génération, vient de donner un coup de répétition retournée.
– ooooooooooooooooooooooooo…
Derrière lui, Bernard Werber, son maître des grues, sourit avec sadisme. grâce à ce coup border line, son poulain devient le champion du monde.
– ooooooooooooooooooooooooo !
Et mon frère s’effondre, victime d’une rupture d’anévrisme.
– Et le grand gagnant du championnat du monde d’écriture catégorie poids lourd est Kom Pen ! L’écarteur d’ange du troisième type !
Werber se lève et applaudit.
Je saute sur le tatami et prend mon frère dans mes bras.
– Kevin-robert ! … Lire la suite

Waiting Period – Hubert Selby Jr

Nous sommes en 2004, dans l’Auvergne profonde. Ici, point d’internet, tout juste le téléphone ; les habitués se retrouvent au bistrot du coin, où s’envoient des lettres rédigées sur des écorces d’arbres. Les nouvelles ne vont pas vite. Et c’est bien là le drame.

Josiane a 25 ans. Elle est issue d’une famille bourgeoise, clermontoise. Elle a eu son bac L, puis après quelques années d’étude à l’université, en Lettres modernes, elle est venue s’installer à Nonette. Elle avait un rêve, ouvrir une libraire. Raymond s’en souvient : « Bin ouais qu’j’m’en souvins, elle v’lait vende des lives ! »… Lire la suite