Jeux

Je joue, je conçois, je m’inspire.

Je conçois parfois

Titre : L’invasion des Yaourts cannibales
Type : Serious Game / Card Escape Game
Concept : Un escape game au format Unlock, avec des aides type Exit, pour permettre aux étudiants d’acquérir les compétences nécessaires à la réalisation d’un TP et les connaissances nécessaires pour effectuer les relevés et calculer les courbes.



Titre : Pintes et Haches
Type : Mini jdr
Concept : Pintes et Haches est un mini jdr qui reprend les règles de Hache / pas Hache, en lui apportant quelques modifications pour pouvoir jouer dans un pub. Partie sur le pouce, où les joueurs n’interprètent que des nains, Pintes et Haches se joue avec des pintes en vrai et des haches en pas vrai.


Titre : Steam Motor Race
Type : Serious Game / Jeu vidéo

Concept : un serious game sous forme de course de véhicules (pas que voiture, mais ce qui roule et qui a des roues) steampunk pendant l’exposition universelle. Un jeu vidéo destiné à des apprenants de Master.


Titre : Pulp Wars
Type : Mini jdr
Concept : Inclus dans l’anthologie douteuse Walrus Institute 3 : Pulp Wars, « Pulp Wars the mini jdr » est un mini jeu de rôle qui reprend le Pulp Système, un système développé par Christophe Nicolier et Gaëtan Patard, au sein du Studio Crossover (2008). Le jeu a été modifié, simplifié mais surtout rédigé avec un ton humoristique qui en fait une caricature plus qu’un véritable jeu de rôle. Non testé, mais relu, il est davantage une blague qu’autre chose. Il permet au joueur d’interpréter des auteurs appartenant à un camp spécifique, auteurs prenant les armes pour défendre leur maison d’édition, leurs textes, le pulp.



Je maîtrise (quand je peux)

Titre : Donjon & Dragon v5
Fan du grand ancien depuis plus de vingt ans, j’ai retrouvé dans cette édition une seconde jeunesse. Et vu son succès, je ne dois pas être le seul.
Les aventures sous souvent tirées des vieux casus, ou des nouveaux.
Présentation : Est-ce vraiment nécessaire ?







Titre : Mantel d’acier
Un jeu dont j’ai adoré le concept mais que je n’ai pas réussi à maîtriser comme je l’espérais. Un jour, peut-être.
Présentation du Grog : « Mantel d’Acier est l’adaptation au dK system de Cloak of Steel. Son monde est plat, entouré de montagnes infranchissables, et constitué de deux grands continents, dont l’un, Lurope, est celui dans lequel le jeu est situé. Il est baigné dans l’énergie magique, la mana. Cette énergie, couplée à une mécanisation, permet une exploitation agricole intensive avec des récoltes très rapprochées, de l’ordre d’une par mois, et donc des cités de grande taille. Mais elle engendre aussi des créatures monstrueuses, qui hantent les étendues entre les cités et les rendent dangereuses. Cette alliance avec la science a aussi permis de créer des machines, dont celles des francs-pilotes, que ce soient de frêles aéronefs ou de puissants moyens de transport terrestres. Les plus fameux d’entre eux sont les mantels d’acier, sortes de grands robots pilotés qui servent à défendre les cités contre dragons, géants et autres menaces. Enfin, la mana est aussi directement exploitable par la magie. »

Titre : Plagues
Un jeu vraiment bien fichu qui place les joueur dans une ambiance très sympa.
Présentation du Grog : « Plagues est un univers sombre : le plan d’existence de ce monde a été abandonné par les dieux. Suite à une épidémie, les morts se relèvent sauf si ils sont incinérés ou décapités, et peuvent contaminer les vivants à la moindre morsure. Le soleil n’est plus visible qu’à travers de lourds nuages gris. Des tempêtes de cendres qui se solidifie recouvrent tout, rendant difficile la survie des plantes et animaux. Et à cela s’ajoute une lutte des pouvoirs entre les différents survivants et des nécropoles qui apparaissent et dont les habitants, organisés et comptant de nombreux types de morts vivants allant des squelettes aux liches tentent de détruire les derniers refuges humains.
La plus grande partie de la population a été décimée. Il ne reste que quelques communautés appelées havres, la plupart indépendants, où les humains se sont regroupés, se défendent des attaques des morts vivants et de leur collaborateurs, et essaient tant bien que mal de survivre.
C’est dans ce contexte désespéré que les personnages vont devoir évoluer et peut-être même essayer de sauver le monde. »

Titre : Shadowrun
Est-il vraiment nécessaire de le présenter ?
Présentation du Grog : « Le monde s’est éveillé, la magie est réapparue sur la Terre, avec ses mythes et ses légendes. Nous sommes dans la deuxième moitié du 21e siècle et les cinquante dernières années furent une période de guerres, de troubles et d’incertitudes, laissant croire au début prochain de l’Apocalypse. Famines et épidémies laissèrent l’humanité exsangue, tandis qu’un phénomène mutagène mystérieux baptisé E.G.I. donnait naissance à de nouvelles races : une première vague vit l’apparition de bébés elfes ou nains issus de parents normaux. Quelques années plus tard, on vit avec horreur apparaître des trolls et des orks : partout sur terre, des adolescents se transformèrent en « monstres » de légendes. La nature elle-même ne fut pas épargnée : désormais, des métacréatures peuplent la planète, créatures de légendes, mais aussi de cauchemars. Même les dragons sillonnent à nouveau le ciel… quand ils ne sont pas PDG d’une mégacorporation »
Du cyberpunk avec de la magie, des dragons et des indiens pour aller vite 🙂

Titre : CthulhuTech
Présentation du Grog : « CthulhuTech se situe à la croisée de deux genres : l’horreur développée par Lovecraft et les combats de mechas géants. La Terre, en 2085, doit faire face à plusieurs menaces. Suite au développement de l’arcanotechnologie, mélange entre la science et la magie, les terriens ont attiré sur eux l’attention d’une race ancienne et puissante résidant sur Pluton : les Migous. Cette dernière décida d’éliminer les humains et, à cette fin, créa à partir du génome humain une race de guerriers : les Nazzadis. Ceux-ci affrontèrent les Terriens avant de se rebeller et de les rejoindre afin de lutter contre leurs anciens maîtres.
Sur une terre ravagée par le conflit puis une invasion partielle des Migous, les calamités se sont alors accumulées. Le peuple des profondeurs, sous la bannière de l’Ordre de Dagon, a fait des océans son territoire, et cherche la cité où son dieu Cthulhu est endormi. Le dieu Hastur, revenu sur Terre au Tibet, a lancé ses armées, semant la destruction sur l’ensemble de l’Asie. Enfin, le culte du Chaos, sous les ordres de l’avatar de Nyarlathotep, tente de détruire le nouveau gouvernement terrien de l’intérieur. Ainsi, les terriens mènent la guerre sur quatre fronts, sans forcément connaître la véritable nature de la menace. »