Outils pour utilisateurs

Outils du site


empenn:accueil

Empenn Police

Empenn Police est un univers cyberpunk / psy / horreur qui mélange plusieurs idées :
• l'envie de jouer des policiers qui sont d'anciens prisonniers,
• l’envie de mélanger le cyberpunk avec le psychisme,
• l’envie d’amener une ambiance horrifique par dessus tout cela.

Le pitch

Empenn est une entreprise qui travaille sur le cerveau depuis plusieurs d'années. Spécialisée dans le traitement des souvenirs, elle se lance maintenant dans les implants psychiques. Mais d'autres mènent des recherches sur ce domaine et les policiers vont devoir faire face à de nouvelles menaces : assassinat grâce à la télékinésie, vol de souvenirs, trafic de cerveaux et revente de cauchemars, etc.
C'est pour cela que je parle de psyberpunk horrifique. Empenn Police est un univers fictionnel violent, sombre, parfois dérangeant.

L'univers

Empenn : Police, un univers où la technologie a évolué. Désormais, il est possible de sauvegarder l’esprit des morts, de lire les pensées, de s’implanter des puces pour s’interconnecter les uns aux autres, les objets sont en réseau, les I.A.s pullulent dans notre quotidien, elles surveillent nos comportements, nos attentes, pour nous proposer les produits et les services que nous désirons, et la ville est intelligente, elle s’optimise en chaque instant comme le ferait un organisme. Les prothèses électroniques sont has been. Ceux qui en portent font figure d’antiquité. La mode est au bio : les bio-améliorations, les bio-implants, les bio-renforcements.
De son côté, le crime, qu’il soit au coin de la rue ou organisé par de grands groupes du CAC 60, recourt à ces nouvelles technologies. Piratage de donnée ou d’esprit, assassinat virtuel ou réel, trafic de stupéfiants ou de programmes hallucinogènes, il n’a cessé de se réinventer.
Dans cet univers, les forces de l’ordre sont à la traine : en sous-effectif et sous-budgétisé, elles font ce qu’elles peuvent pour endiguer la criminalité. À la fois constituées d’agents de terrain, de robots et d’IA, la police déploie des moyens variés, mais bien insuffisants.
Dans cet univers où le virtuel et le réel se mêlent au point de se confondre, les joueurs interprètent des agents de la police numérique. Conscient de leur impuissance, de leurs difficultés, ils sont souvent désabusés, sombres, et parfois violents.

Nous sommes entre 2070. Les héros sont des policiers qui cherchent à résoudre des crimes. Leur fonction n’est pas aisée : malgré les outils technologiques dont ils disposent et malgré leurs améliorations physiques, ils évoluent dans un contexte délicat. Les forces de l’ordre disposent de moins en moins de moyens, leur budget fond comme neige au soleil et l’objectif reconnu des dirigeants est d’externaliser les services du maintien de l’ordre à des sociétés privées. Malgré tout, ils enquêtent, interpellent, questionnent, mettent en examens et écrouent les fauteurs de troubles. La culture du chiffre est très présente et pour obtenir des résultats, la fin justifie toujours les moyens.
Des services qui survivent encore (telle la criminelle pour les meurtres ou les brigades spécifiques pour les disparus, le trafic d’arme ou de stupéfiant), la police numérique fait figure de service transversal : ses équipes sont envoyés en renfort sur les lieux du crime afin d’évaluer la part de technologie utilisé pour commettre le méfait. Si cette part est importante, elle participe à l’enquête. Elle peut même la récupérer. Si cette part est faible, elle se désintéresse du crime.

Les agents proviennent de différents corps et de différentes sections. Ils peuvent être un rigger qui manipule des dizaines de drones, un hacker qui peut obtenir n’importe quelle information, voire un psycher, qui utilise ses facultés psychiques pour se sortir de toutes les situations.

Voilà, vous savez dans quel panier de crabe ils sont tombés.

Le podcast

Enregistré dans le cadre de “Vous aurez de nos nouvelles”, le podcast raconte les tests de lecture de mémoire par l'officier Jules Hermant.
Retiré du service suite à une blessure par balle, ce dernier se retrouve à tester les innovations qui pourrait s'avérer utiles. C'est ainsi qu'il rencontre Guénole et se retrouve dans les locaux d'Empenn.
Durant ses six tests, il va peu à peu découvrir une technologie incroyable, mais dangereuse.

Les livres

Écrire un livre prend un temps certain. C'est pourquoi ils viendront au fur et à mesure compléter l'univers, à leur rythme.

Aujourd'hui, deux sont écrits. Les autres en préparation.

empenn/accueil.txt · Dernière modification: 2020/06/11 17:08 de lilian