Pourquoi ne pas consacrer cette belle journée du 22 août à la lecture ?

Une lecture, ça change la vie. Enfin ça peut.
Un lecture, ça détend. Enfin ça peut.
Une lecture, ça vous fait vibrer. Enfin ça peut.
Et si on rendait à la lecture tout ce qu’elle nous apporte ?

J’aime Neil Jumonsi souvent.
Je déteste Neil Jumonsi parfois.
J’adore Neil Jumonsi quand il lance une idée à la fois folle, et à la fois brillante (brillante et folle étant souvent associé).

La fête de la lecture donc : à lire ici.

Je forwarde le message :
« Il s’agirait d’une journée pour fêter la lecture, quel que soit le support : pas de gue-guerre papier vs numérique, ce qui compte, ce sont les histoires, leurs auteurs et les lecteurs. Tout le monde est invité, à condition de respecter les copains. Ensuite, hors de question d’en faire un prétexte au business et au commercial : le 22 août doit être le jour où la lecture s’offre et se partage gratuitement et librement. Les auteurs pourront poster sur leur site une nouvelle inédite, ou offrir l’un de leur livre seulement l’espace d’une journée, ou faire une lecture sur Youtube en direct, toutes les idées les plus folles sont autorisées et même fortement conseillées. Les éditeurs, eux, peuvent également proposer l’un de leur livre gratuitement toute la journée, solliciter leurs auteurs, offrir des goodies ou imaginer des initiatives inventives pour promouvoir l’acte de lire sans tomber dans le commercial. Les librairies et les bibliothèques pourront organiser des lectures ou des rencontres. Enfin, les lecteurs ne seront pas en reste et seront invités à partager leur livre préféré, à se raconter, à faire partager leur expérience via les blogs et les réseaux sociaux. »

Fêter la lecture donc.

Ami ou pas, fan invertébré ou hater, serial lecteur ou lecteur occasionnel, blogueur célèbre ou blogueur de dans ton coin, geek ultraconnecté ou allergique à l’informatique, C’est le moment de sauver le monde !

T’as toujours aimé un auteur, un livre, un texte, une page, (un paragraphe ?). Ce sera le jour de le dire, de l’écrire, de le lire etc.

Pour ma part, je vais poster une lettre d’amour à l’attention de la lecture ici même, et j’espère que le site raysday.net centralisera et propagera toutes nos preuves d’amour. Je veux bien en accueillir quelques unes, maillez moi au cas où 🙂

Ps : le hashtag de cette fête sera #RaysDay

Note : même les journaux en parlent ! Et ici aussi ! Et vous, madame Filippetti ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *