Jésus contre Hitler Ep 1 – Neil Jomunsi

Une soirée, chez un ami, au moment où l’alcool nous rend intelligent :

– En ce moment, dis-je ; la mode est aux séries littéraires.
– Tout ça, c’est de la faute de la télé.
– Mais j’comprends : des personnages récurrents, un format court, un style punchy, c’est cool !
– Tout ça, c’est de la faute de la télé.
– Tu sais, j’en ai même fait un, sur des loups garous.
– Tout ça, c’est de la faute de la télé.
– Ouais, ouais. Sans doute.
– Mais quand même, c’est une vache de bonne idée. Par contre, … Lire la suite

On ne peut pas lutter contre le système – JHeska

Cet été j’ai participé à l’évènement : « Je lis du JHeska ». Comme je l’ai dit, cet auteur est en vie, encore heureux qu’on s’est échangé des mails ; il est jeune, il est beau, il sent le sable chaud etc etc
J’ai donc acheté ces deux premiers romans.

Le premier m’a beaucoup plus. Je me suis dit : « voilà un chié d’auteur qui défouraille ! ». Et j’ai lu le second. En parti. On y reviendra.

Je souhaitais faire une note sur ce livre et, en en discutant un peu avec l’auteur, et en y réfléchissant, je … Lire la suite

Où écrire ou quelle stratégie géographique utiliser ?

On imagine que l’auteur muni d’un clavier, avec un écran, ou d’un stylo, avec du papier, peut travailler où bon lui semble. Pour preuve : beaucoup d’auteurs possèdent un vrai travail, ils écrivent donc durant la pause du midi à leur bureau, sur leur chantier ou dans une salle de sport qui leur sert d’excuse (j’écris pas chef, je m’entretiens !).
Comme nous l’avons vu dans un article précédent, si un écrivain se doit choisir l’heure à laquelle écrire, il doit également sélectionner le lieu. Ça peut paraître anodin, mais l’endroit à de l’importance : on ne s’immerge pas, on … Lire la suite

Quand écrire ou quelle stratégie temporelle utiliser ?

Un auteur qui se décide à passer à l’acte doit se poser la question suivante : « Quand vais-je écrire ? ». La question peut paraitre simple, mais elle ne l’est pas : vaut-il mieux travailler le matin, devant un bon café, le midi, devant un bon café, le soir, devant un bon café, ou la nuit, devant un bon café ?

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’à chaque moment de la journée correspond un type d’écriture, et donc, un type d’écrivain.

Commençons ce tour d’horizon littéraire par le matin, et suivons une chronologie… chronologique.

1/ Le matin

C’est un … Lire la suite

Avec quel style vais-je écrire ou l’art de choisir sa technique de ninja !

Un auteur doit réfléchir deux secondes avant d’écrire sur le « Comment vas-je raconter cette histoire ? » ou encore « Avec quel style vais-je écrire ? ». Choisir un style, c’est faire appel à des milliards d’années d’écritures, c’est se référer aux grands maitres ancestraux, c’est apprendre leurs techniques, les comparer et les faire siennes, pour choisir la plus adéquate au récit qui va être écrit. Ce n’est pas rien. Faisons le point autour de quelques questions non-exhaustives.

1/ Le point de vue : qui va raconter quoi ?

Lorsque vous vous retrouverez devant votre clavier, votre page … Lire la suite

Avec quoi vais-je écrire ?

Un auteur, en bon artisan qui se respecte, doit utiliser de bons outils (comme le chasseur chassant chan chon chien achéché). J’entends déjà ceux du fond de la classe pouffer, chuchotant avec suffisance : « un auteur, ça utilise word, et pi fé tout ! ». Que nenni vils décérébrés fermés à la curiosité ! Un auteur dispose de plusieurs outils, différents, qu’il doit choisir en fonction de sa manière de travailler. N’ayons pas peur de le dire : tous les auteurs n’écrivent pas de la même manière ! Tous les auteurs n’utilisent pas les mêmes outils ! Tous les … Lire la suite

Le casting d’un récit ou qui qui va jouer quoi ?

J’ai failli oublier ce détail d’importance, et en lisant « Lire magazine » de ce mois-ci, où une note stipule : « ces personnages pas charismatiques pour deux ronds » (je cite environ), je me suis rappelé que le casting, c’est quand même une étape importante d’un texte.

Alors voici un petit point sur comment choisir / construire ces personnages.

1/ Construire, c’est choisir :

Je rappelle à l’auteur que vous êtes, que vous DEVEZ construire vos personnages, pour cela, il faut d’abord savoir qui vous voulez mettre en scène. Il existe plusieurs techniques, mais qu’il faut sélectionner au regard … Lire la suite

Le début d’un roman ou comment devenir dépressif

Une fois l’histoire trouvée, le plan établi, le français appris, des papiers et un stylos volés, vous êtes prêts pour commencer à écrire. Mais voilà, comment commence-t-on un roman ? Qu’est-ce qu’il faut mettre ? Ne pas mettre ?

Le début est déterminant !
Un lecteur d’un comité d’une maison d’édition se fait un avis des les premières pages, avis qui se confirme dès les trois premiers chapitres. Il faut donc le soigner, le lire, le relire, jusqu’à le connaitre par cœur, jusqu’à en avoir les yeux qui saignent. Donc : AUCUNE faute d’orthographe, AUCUNE approximation, AUCUNE méprise de vocabulaire. … Lire la suite

L’exemple américain : le marchandising du relecteur

La grande question pour tout relecteur passionné qui travaille dans l’univers littéraire est « Comment vais-je manger ce mois-ci ? ». Grave question ! Et existentielle en plus !
Comme à chaque fois, lorsque nous parlons argent, nous nous devons de regarder l’exemple américain. Comment travaille un relecteur américain ? Combien gagne-t-il ? s’en sort-il mieux qu’un relecteur français ?

Début des années quatre vingt, les relecteurs américains vivaient dans la même situation que les relecteurs français actuels : beaucoup de manuscrits à relire, peu d’argent. Certains, après avoir été ruinés suite au choc pétrolier, travaillaient même sur de tabouret … Lire la suite

Combien de pages comporte un roman ?

Dans les articles précédents nous avons vu qu’il fallait construire une histoire. L’apprenti écrivain passionné et plein de rêve que vous êtes doit maintenant posséder le plan de l’œuvre qu’il souhaite écrire. Etapes, rebondissements, deus ex machina, tout est prévu. Fort bien.
Passons maintenant au point crucial de la rédaction : combien de page pour ce roman.

A l’heure actuelle, il existe deux grandes tendances, que nous allons simplifier volontairement pour éclairer ce point particulier : il y a les américains, et nous (les français).

La méthode anglo-américaine :

Lorsque vous observez les roman de littérature imaginaire actuelle, vous … Lire la suite